Rumeurs

                                        




Une femme A et sa meilleure amie B

 



A : T’as deux minutes ?

B : Vas-y, je t’écoute.

A : Ton mari va bien ?

B : Tu voulais simplement me dire ça ?

A : Non, mais c’est toujours mieux de d’abord te demander un peu de tes nouvelles, tu ne crois pas ?

B : Si, mais je n’ai pas vingt ans devant moi, raconte-moi tout de suite.

A : Quelle impatience, c’est pas grand-chose pourtant… Ma fille est tombée dans les escaliers hier.

B : Oh mon Dieu, la pauvre ! Elle n’a rien ?

A : Non heureusement, juste une petite bosse.

B : Quand même, elle a dû avoir peur…

A : Oui. Le pire, c’est qu’elle tenait un verre auquel je tenais…

B : Attend, qui tenait quoi ?

A : Un beau verre qu’elle m’a chipé dans mon armoire. J’y tenais beaucoup. Mais elle le tenait quand elle est tombée.

B : Elle l’a volé ??

A : Oui, la canaille ! Et il s’est brisé en mille morceaux.

B : Olala, décidément, ce n’est pas très gai… Et pourquoi elle est tombée ?

A : En fait, elle était en train de boire…

B : Dans le beau verre ?

A : Ah non hein, quand même pas ! Elle tenait deux verres.

B : Ah d’accord. Et ensuite ?

A : Elle a trébuché dans grenouille !

B : Dans une grenouille ? Mon Dieu !

A : Mais non, c’est notre chat. On l’a appelé grenouille.

B : Ah bon… Eh ben, quelle histoire ! Mais je dois te laisser, on se voit lundi, hein ?

A : Oui oui, au revoir. Et dis bonjour à ton mari de ma part !

 

La meilleure amie B et son mari C

 

B : Tu sais quoi ?

C : On va manger un plat délicieux ?

B : Bah je ne sais pas moi, c’est toi qui devais cuisiner aujourd’hui.

C : Ah non ! Le vendredi, c’est ton tour !

B : Mais enfin, tu perds la boule ? C’est tout l’inverse !

C : Bon… On commande une pizza ?

B : D’accord. Mais avant, je peux te raconter un truc ?

C : Oui bien sûr.

B : La fille de ma meilleure amie est tombée dans les escaliers hier.

C : Sérieux ? Elle a été à l’hôpital ?

B : Je ne sais pas, je ne crois pas… Mais elle a eu très peur !

C : J’imagine… Et comment ça se fait qu’elle est tombée ?

B : Elle tenait deux verres. Un qu’elle a volé, et l’autre dans lequel elle buvait. Sa mère tenait des verres aussi.

C : Elle a volé un verre ??

B : Oui, assez précieux en plus.

C : M’enfin ! Et il s’est cassé alors ?

B : Attend, je raconte dans l’ordre. Elle a trébuché dans une grenouille après.

C : Une grenouille ? Quelle horreur !

B : Ils l’ont appelé Chat.

C : Qui ? La grenouille ?

B : Oui oui, du coup elle est tombée et le verre s’est cassé en mille morceaux !

C : Et la grenouille va bien ?

B : Ah ça je sais pas… Si ça tombe c’était un choc très violent…

C : Chat est peut-être morte, carrément.

B : Je n’en sais rien. Bon, tu vas commander cette pizza ?

 

L’homme C et le vendeur de pizzas D

 

D : PizzaDeluxo, bonjour ?

C : Ah, salut c’est moi.

D : Haha, ne me dis pas que tu as encore oublié de cuisiner pour ta femme ?

C : Et si ! Qu’est-ce que je ferais si elle n’aimait pas les pizzas, franchement ?

D : Qu’est-ce que tu ferais sans moi, surtout ? Bon alors, je t’apporte comme d’hab’ ?

C : Oui mais attend, ma femme m’a raconté un truc assez… Perturbant.

D : Ah, j’adore les anecdotes !

C : Eh ben, la fille de la meilleure amie de ma femme…

D : Euh, oui…

C : Elle est tombée dans les escaliers à cause d’une grenouille qui s’appelle Chat.

D : Hein ?? C’est déjà tordu ton histoire ! Et elle va bien ?

C : Bah on sait pas, elle est peut-être morte…

D : Oh, non… La fille est morte ?!

C : Ah non non, je parlais de la grenouille.

D : Ouf ! Et donc la fille ?

C : Bah en fait on sait pas trop non plus. Elle a peut-être dû aller à l’hôpital. Et elle a eu la peur de sa vie, aussi.

D : Eh ben !

C : Comme tu dis. Mais c’est pas fini ! Sa mère et elle tenaient toutes les deux des verres.

D : Des vers de terre ? Mais c’est dégoûtant ! Ah, pour la grenouille je suppose…

C : Mais non abruti ! Des verres pour boire, qui cassent… Pas des vers de terre !

D : Hein d’accord, excuse-moi.

C : Et l’un des verres que la fille tenait a été volé ! Un très précieux !

D : Quoi ?? Elle n’a pas eu d’ennui avec la police ?

C : Tiens, je ne m’étais pas posé la question… Qui sait ? Elle est peut-être recherchée… Mais le pire, c’est qu’en tombant, elle a cassé le verre !

D : Olala, la gaffe !

C : Oui, tu l’as dit ! J’espère que cette histoire va s’arranger pour eux…

D : Oui, moi aussi. Je vais le raconter à mon oncle, ça l’intéressera.

C : Si tu veux…Bon, à dans une demi-heure alors ?

D : Oui, je me dépêche.

 

L’homme D et son oncle E

 

D : Alors tonton, ça va mieux ?

E : Oui, un peu mieux, merci. Je suis content de te voir, Paul !

D : Non, moi c’est Luc.

E : Quoi ? N’oublie pas d’articuler, parce que tu sais bien que je suis un peu sourd, hein Paul ?

D : Je disais que moi c’est Luc ! Enfin bref, tu ne devineras jamais quoi…

E : Quoi ?

D : En fait, la fille de l’amie de la femme d’un bon client à moi…

E : Qui ça ? Tu vas trop vite hein.

D : Bah, peu importe qui. Il y a une fille qui est tombée dans les escaliers.

E : Si c’est pour m’annoncer qu’elle est morte…

D : Non non, enfin… Je sais pas. En tout cas, elle a dû aller à l’hôpital.

E : Pauvre fille !

D : Et son malheur ne s’arrête pas là ! Elle tenait un verre hyper précieux qu’elle a volé… Sa mère en tenait un aussi apparemment.

E : Oulah ! Donc elles ont volés deux verres ? Quelle délinquance !

D : Oui. Et le pire, c’est qu’en tombant, le verre s’est cassé.

E : Mince ! Mais pourquoi est-ce qu’elle est tombée cette sauvageonne ? C’était une vieille sans équilibre, comme moi ?

D : Mais non tonton ! C’est une petite jeune, je t’ai dit que c’était la fille de l’amie de la femme d’un bon client à moi.

E : Ah oui, d’accord.

D : Elle est tombée à cause de Chat, leur grenouille adoptive.

E : Ils ont adopté une grenouille ?? Du grand n’importe quoi, cette famille !

D : En plus, la grenouille est morte à cause du choc.

E : Oulah ! Mais enfin !

D : Et elles sont peut-être recherchées par la police à cause des verres volés, en plus !

E : C’est scandaleux !

D : Enfin, voilà l’histoire… Dis tonton, il faudrait que tu ailles bientôt chez le coiffeur… Tes cheveux sont… Très laids.

E : La fille a des laids cheveux ?

D : Non, toi.

E : Ah, oui. Oh. Bah, j’irai dès que je peux alors.

 

Le vieil homme E et la coiffeuse F

 

F : Alors Monsieur, on fait comme les autres fois ?

E : Oui, s’il vous plaît. Pas trop couper là et là quand même. La dernière fois, c’était trop court !

F : D’accord monsieur. Et alors, ça va la vie ? Quelles nouvelles ?

E : Boh, pas grand-chose… Ah si ! Vous savez, la fille de l’amie de la femme d’un bon client de mon neveu…

F : Mon Dieu ! Il faut vous suivre, vous ! Mais continuez, je vous ai coupé.

E : Donc, cette fille est tombée dans les escaliers. Alors, hôpital, risque de mort, tout ça quoi hein !

F : Oh mais c’est horrible !

E : Oui, et comme si ça ne lui suffisait pas, elle est recherchée par la police !

F : Ah bon ?? Vous allez devoir m’expliquer tout ça. Gardez la tête droite…

E : Sa mère et elle ont volé deux verres extrêmement précieux.

F : Je ne vous crois pas…

E : Mais je vous assure ! Enfin, c’est ce qu’on m’a dit.

F : Elle a tous les malheurs du monde, cette fille ! Enfin, c’est horrible de voler…

E : Et attendez de savoir la suite… En tombant, elle a cassé les verres précieux ! Irrécupérable !

F : Mais elle va vraiment finir en prison !

E : Sauf si elle est morte… Ce qui est probable…

F : Ah oui… C’est pire…

E : En plus, ils ont une grenouille adoptée.

F : Ça existe ??

E : Oui, elle s’appelle Chat.

F : Quel nom ! Quelle famille !

E : Et c’est à cause de cette grenouille qu’elle est tombée. Et la grenouille en est morte. A cause du choc.

F : Ma parole, c’est une histoire inimaginable.

E : Je ne vous le fais pas dire.

F : Et voilà monsieur. Ma prochaine cliente est déjà dans la salle d’attente.

E : Tenez. C’est bien quinze euros ?

F : Oui, merci.

 

La coiffeuse F et la femme A

 

F : Bonjour Madame, installez-vous.

A : Vous sauriez me faire la même coiffure que la femme sur cette image ?

F : Euh, oui, je vais essayer, ça va être joli ! Sinon, comment ça va la vie ? Quelles nouvelles ?

A : Euh…

F : Oh, vous n’allez pas me croire !

A : Allez-y.

F : La fille de… Du tonton de la femme… d’un client… Non, de l’amie… Enfin bref, une fille est tombée dans les escaliers l’autre jour ! Elle a cassé un verre que…

A : Ça me fait penser à ma fille ! C’est curieux…

F : Ah, c’est vous ? Je… Mon Dieu, toutes mes condoléances Madame !

A : Pardon ??

F : Votre fille… Elle n’est pas… Enfin vous savez… Décédée ?

A : Oh mais non pas du tout ! Elle va bien, ne vous en faites pas. Elle a juste une petite bosse.

F : Ah, tant mieux alors, je suis rassurée ! Et, avec la police… Vous n’avez pas trop d’ennuis ?

A : Mais enfin, non pas du tout ! Pourquoi en aurais-je ?

F : Eh bien, les verres volés, vous savez… Il parait que la police est au courant…

A : Mais arrêtez de me murmurer dans l’oreille, ça me chatouille ! Et puis, qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Personne n’a volé de verre !

F : Ah bon ? Vous êtes sûre ? Vous savez, vous pouvez me faire confiance, hein…

A : Oui, je sais, je vous promets que je ne vois pas de quoi vous parlez !

F : Ah bon ? Ce n’est pas ce qu’on m’a dit ! Il parait que vous en portiez un, vous aussi. Et votre fille a cassé les plus précieux en tombant. Je n’ai pas raison ?

A : Non. Ma fille a cassé un verre, qui était à moi, simplement.

F : Ah… Bon… Si vous le dites. Par contre, ce que vous ne pourrez pas contredire, c’est votre grenouille, qui est morte. D’ailleurs, j’en suis navrée. Mais entre nous, c’est tout de même étrange d’avoir une grenouille comme animal de compagnie.

A : Olala ! Qu’est-ce que vous racontez encore ! Occupez-vous de vos affaires à la fin ! Vous, les coiffeuses, vous êtes toutes de vraies commères. Et pas seulement les coiffeuses, d’ailleurs !


Commentaires

Sophie a dit…
Ça me fait trop penser a la cantatrice chauve ce texte. Très bien écrit! ����
Flo' a dit…
Merci d'être passée par ici Sophie, ça me fait trop plaisir ! Et merci pour le compliment (en plus j'adore la cantatrice chauve alors :') )
Sophie a dit…
Avec plaisir! Moi aussi j’adore la cantatrice chauve! 🙂 bisous
AliceCollard a dit…
C'est une chouette histoire, tu écris bien!
Flo' a dit…
Merci beaucoup Alice !